×

Avertissement

Échec du chargement du fichier XML

mercredi, 26 février 2014 10:13

La famille chez les Elog Mpoo

Écrit par 

La première observation que l'on fait dans cette société est le rôle central du père. Il est la référence centrale. On désigne une famille par le nom du père, le village d'origine de la famille est celui du père.

Le fils naît, grandit, s'épanouit et se marie dans la cour de son père. Bref la suprématie de l'homme est consacrée de façon absolue. Cependant, si tous les privilèges semblent aller à l'homme, le rôle de la femme est très discret mais pourtant essentiel. Elle est la soeur, l'épouse et la mère, la gardienne du patrimoine culturel et de l'éducation des enfants.

La femme ne subit pas nécessairement l'initiation comme l'homme, bien qu'il existe des sociétés initiatiques et secrètes strictement féminines. La femme est aussi le lien avec les autres familles et avec les autres clans. Dans le cadre du mariage, elle permet la constitution des alliances. C'est pourquoi sa famille est très attentive à la vie des enfants. Ceux-ci sont plus considérés dans leur lignage maternel que dans le leur propre ( " Mon a nga wele be a bangoo " = le décès d'un enfant ne peut pas provenir de sa famille maternelle). Car l'enfant est la garantie de la survie de leur fille dans ce mariage.

Une autre organisation sociale prévalait chez les Elog Mpoo : les classes d'âge. Celles-ci regroupaient les personnes d'une même génération, nées, mais surtout allaitées à la même époque. Cette organisation avait pour but essentiel la socialisation et l'intégration des individus dans le communauté. L'appartenance à une classe d'âge durait toute la vie.

Vu 353 fois Dernière mise-à-jour : lundi, 16 février 2015 16:53
famille chez les elog mpoo famille chez les elog mpoo mpoo2009.afrikblog.com
Évaluer cet article
(1 Vote)
----
yna