×

Avertissement

Échec du chargement du fichier XML

mercredi, 26 février 2014 10:17

Histoire des Elog Mpoo

Écrit par 

Les Elog Mpoo sont un ensemble de peuples et de clans qui sont dispersés dans la forêt du sud Cameroun et appartiennent au grand groupe des populations bantous. Partis, comme tous les bantous de l'Egypte ancienne ils échouent de migrations en migrations sur les bords de la Sanaga avec à leur tête le chef Tu. Celui-ci a deux fils qui se séparent, Tong décide d'aller vers le soleil couchant et Nnanga décide de continuer à longer la Sanaga. Ce dernier poursuivi par les foulbés en pleine expansion trouve refuge dans l'entrée d'une grotte obstruée par une toile d'araignée. Dès lors ce rocher sera baptisé Ngog Litua et l'araignée deviendra le totem des Elog Mpoo.

Le berceau des Elog Mpoo est donc situé à Ngog Litua. Nnanga Tu engendre ensuite deux fils (Nnanga et Njee) qui se séparèrent de la famille. Njee engendre un fils Mban qui veut dire caché et secret. Celui-ci donne naissance à plusieurs fils dont l'un d'eux Nnanga à la mort de son père prit ses jeunes épouses comme le veut la tradition et en eut plusieurs enfants. Il prit aussi sous sa protection ses jeunes frères Njob, Nso'o et Peke. A partir de là, la famille s'élargit et se disperse sur des terres en mesure de les contenir. Dans la querelle de succession après la mort de Mban, la mère de Njob retourne dans sa famille avec son fils et ses coépouses (ses « minkomba » parce que ayant été mise en cuisine par son mari). Celles-ci étaient les mères des Ndogbessol, Badjob et des yabii. C'est pourquoi ces clans parlent le Bassa et non le Bakoko. Les Elog Mpoo durent livrer d'autres batailles avec les Babimbi pour s'approprier du sel, denrée très prisé à l'époque. A cause de toutes ces migrations, les Elog Mpoo sont aujourd'hui éparpillés dans les provinces du littoral, du centre, et du sud. Ils constituent aussi un ensemble de 13 clans. La langue originelle des Elog Mpoo est le Bakoko, tout au moins une forme assez vieille de celle-ci. La forme parlée aujourd'hui par les Elog Mpoo s'est enrichie d'expressions collectées au fil des migrations, mais conserve néanmoins la souche première. Ceci est toutefois inexact pour les Badjob, NdogBessol et Yabii qui parlent le Bassa, langue qu'ils ont empruntée à leur environnement éco-culturel.

 

Vu 355 fois Dernière mise-à-jour : lundi, 16 février 2015 16:44
Évaluer cet article
(1 Vote)
----
yna