×

Avertissement

Échec du chargement du fichier XML

Le Sceau de l'Etat du Cameroun

Le sceau de l'Etat camerounais Le sceau de l'Etat camerounais

C'est un cachet dont l'emprunte rend un acte authentique. Celui du Cameroun est une médaille de 46mm de diamètre à l'envers (C'est le côté face et au centre le profil d'une tête de jeune fille tournée à droite vers une branche de caféier à 2 feuilles.

Michel Modo, est le dessinateur de la tête de jeune fille qui figure sur le seau de la République du Cameroun. Ce dernier était encore adolescent quand il a été désigné pour proposer le fameux dessin. Elève à l’école St Charles d’Efok, une localité de la Lékié situé à quelques kilomètres de Yaoundé, Le jeune homme à l’habitude d’esquisser des reproductions des fables de la fontaine. Le jeune Modo attire l’attention du prêtre Théodore Tsala, alors aumônier de son école, qui admire la dextérité de l’enfant. Le Prélat est l’ami d’un membre du gouvernement qui sait que le Premier Ministre de l’époque André Marie Mbida est à la recherche d’un seau pour l’Etat du Cameroun en création. Il fait venir à lui le gamin et lui raconte l’épopée africaine d’Afiri Kara, l’histoire d’un frère et d’une sœur. Le 29 janvier 1957, le dessin es prêt et proposé au Premier Ministre. Il représente la tête d’une jeune fille encadrée de part et d’autre par deux tiges de sésame.

Michel Modo rectifie ainsi donc la description faite dans l’ordonnance N° 60-31 du 28 mars 1960 selon laquelle « le seau de l’Etat est une médaille circulaire présentant à l’avers et en son centre le profil d’une tête de jeune fille tournée à dextre vers une branche de caféier à deux feuilles et jouxtée à senestre par cinq cabosses de cacao.»

Toujours est–il qu’en 1958, André Marie Mbida laisse ce dossier sur sa table au moment de quitter le pouvoir sans avoir définitivement tranché. Le choix n’est en effet pas aisé, tant les propositions fusent de partout, avec entre autres les cauris proposés par Paul Soppo Priso, celle-ci ayant été rejetée parce que considéré comme partisane, le proposant étant un fils de la côte maritime. Ahidjo opte ainsi donc pour le dessin de Michel Modo trouvé sur sa table et qui avait déjà les faveurs de son prédécesseur. C’est ainsi que dès lors, la tête de Kara, le nom de la jeune fille de l’épopée figure sur tous les documents officiels du Cameroun

 

Vu 406 fois Dernière mise-à-jour : lundi, 07 décembre 2015 18:37
Plus dans cette catégorie : Le drapeau du Cameroun »