×

Avertissement

Échec du chargement du fichier XML

L'hymne nationale de Cameroun

« Ô Cameroun berceau de nos ancêtres » est à l’origine un chant de ralliement composé par des élèves de l’école normale de Mfoulassi, localité située à quelques kilomètres de Sangmélima, dans la région de Sud.

En 1928, il est demandé aux écoliers de faire un devoir sur le thème : « exprimer l’espoir en l’avenir du Cameroun ». Certains choisissent de restituer leur devoir sous forme de poème. René Jam Afane est de ceux-là. Il compile les meilleurs vers des poèmes rendus et compose les premières paroles de l’hymne national.

Pour accompagner les paroles, il faut La musique. Les poètes s’étant exprimés, le tour est aux musiciens. Michel Nkomo Nanga, Moïse Nyatte Nko’o et Samuel Minkyo Bamba, trois musiciens de la promotion sont sollicités. Après deux mois de travail, les trois musiciens présentent leurs œuvres, et c’est celle de Samuel Minkyo Bamba qui retiendra l’attention.

Ce chant de ralliement fut ainsi enseigné dans toutes les écoles du pays, et sera adopté par la première assemblée législative (1957-1959) comme hymne national du Cameroun à la suite d’un vote à main levée à 34 voix pour, et 8 contre. La loi y afférente est promulguée le 5 novembre 1957 alors que l’hymne était officiellement utilisé depuis 1948.

Vu 338 fois Dernière mise-à-jour : mardi, 18 février 2014 06:06