×

Avertissement

Échec du chargement du fichier XML

Les émeutes de 1955

L'UPC, en dehors des masses qui se ralliaient à elle, avait à peine remporté un quelconque succès politique lorsque les administrateurs français commencèrent à saboter ses activités. L'administration prêta main forte à des groupes

anti-UPC tels que le "Rassemblement du Peuple Camerounais" et fit plusieurs fois appel à la police et aux groupes anti-UPC pour interrompre les réunions de ce mouvement. De son côté, l'UPC intensifia sa résistance face à l'intimidation et la répression qui ne cessaient d'augmenter, surtout après l'arrivée de Roland Pré, le nouvel administrateur français qui était perçu comme impitoyable et opposé à l'UPC.

Entre le 22 et le 30 mai 1955, le Cameroun fut ébranlé par une série d'émeutes violentes qui amenèrent l'UPC et l'administration à s'affronter directement et provoquèrent la mort d'un nombre élevé de personnes, sans oublier de nombreux blessés.

En juillet 1955, l'UPC fut interdite par Le Gouvernement français, à la demande de Roland Pré et se trouva ainsi dans l'incapacité de participer à l'évolution politique du pays.

Vu 347 fois
bems

Je reste convaincu que pour mieux développer notre pays, nous, camerounais avons besoin non seulement de bien le connaître, mais aussi de mieux nous connaître nous même...