×

Avertissement

Échec du chargement du fichier XML

Les fractures

Dans cette partie du globe, un important phénomène fut à l'origine d'une certaine activité volcanique. Vers la fin du crétacé, une période de turbulence et de dislocation de la croute terrestre se manifesta par des cassures,

des soulèvements et des affaissements de terrains. Au Cameroun, ce grand mouvement tectonique créa une importante ligne de faille que Passarge (1910) dénomma "ligne du Cameroun". Orientée vers le nord-est, cette ligne s'étend du golfe de Guinée au Tchad. Composée de plusieurs fractures parallèles, cette ligne tectonique porte de grands massifs volcaniques notamment les Monts Cameroun, Koupé, Manengoumba, Bamboutos, etc. En direction du sud-ouest, cet axe se prolonge dans l'Atlantique jusqu'à Ste Hélène. 11 est matérialisé par une série d'Îles volcaniques: Fernando Po, Sao Tomé et Annobon. Vers le nord-est, il traverse le bassin du Tchad et se dirige vers le Tibesti. Ailleurs, dans la partie méridionale du Cameroun, les fractures se sont surtout manifestées dans les localités situées au sud de Yaoundé et de Mbalmayo.
Le long de cette ligne, l'activité volcanique crée des massifs volcaniques composés de basalte et de petits cônes faits de cendres, de lapilli, etc. Comme le Kapsiki, les necks volcaniques isolés sont constitués de trachyte. En dehors des pentes du volcan dans les secteurs de Buéa, Limbé, Tiko et dans les localités environnantes, on rencontre encore d'anciennes coulées volcaniques qui se sont transformées en terres noires fertiles. Les roches et les Sols volcaniques couvrent les localités de Tombel, Loum, Nkongsamba, Dschang, Foumbot, Wum, Njinikom, Ndop, etc.
Vu 155 fois
bems

Je reste convaincu que pour mieux développer notre pays, nous, camerounais avons besoin non seulement de bien le connaître, mais aussi de mieux nous connaître nous même...

Plus dans cette catégorie : « Les roches métamorphiques