×

Avertissement

Échec du chargement du fichier XML

La saison sèche

L'harmattan est le nom donné aux alizés du nord-est. Ces vents sont chauds et secs parce qu'ils ont séjourné au-dessus du désert du Sahara. Ils sont aussi très stables et soufflent sur le territoire camerounais d'octobre à juin.

En janvier, l'anticyclone de Ste Hélène se trouve très loin au sud. Celui des Açores est mis en évidence et l'influence de l'harmattan, désormais plus forte que celle de la mousson, repousse vers le sud le front intertropical qui se situe alors autour du SON. Envahi par l'harmattan, tout le Nord-Cameroun connaît alors la saison sèche. À ce moment, les vents de mousson sont très faibles.
Très rudes au nord, les effets de l'harmattan s'adoucissent progressivement vers le sud. Parce qu'ils soufflent au-dessus du désert du Sahara, ces vents transportent de fines particules de sable qui chargent l'atmosphère et rendent la visibilité mauvaise. Les petites rivières s'assèchent complètement alors que les plus importantes diminuent considérablement de volume. La végétation jaunit et brûle même par endroits à cause d'une trop basse humidité atmosphérique. Les cours d'eau et la végétation ne sont pas les seuls touchés, les êtres humains le sont aussi. Leurs lèvres, leurs pieds et leur corps se fendillent. Sur les routes non bitumées, les passagers sont couverts de poussière.
Dans le nord particulièrement, il est difficile d'être propre en cette période de l'année. Il y fait très chaud le jour et les nuits sont très fraîches.
Au sud, principalement dans les régions côtières, ces contrastes se réduisent fortement à cause des vents de mousson. Bien qu'assez faibles en cette période, ces vents provoquent parfois des averses. L'humidité atmosphérique ici est sensiblement plus élevée que dans le nord.

Vu 390 fois Dernière mise-à-jour : lundi, 16 février 2015 14:18
yna