×

Avertissement

Échec du chargement du fichier XML

L'agriculture vivrière

D'après les estimations du Ministère de l'Agriculture et du développement Rural, la production vivrière a enregistré une augmentation d'environ 4,8% en 2007. Le marché national des produits vivriers a cependant été perturbé par les répercussions de la hausse accélérée des prix des produits alimentaires

sur le marché international. En effet, les cours mondiaux de la majorité des produits alimentaires connaissent une flambée en raison de l'accroissement de la demande, la baisse des niveaux de récoltes et l'extension de la production de biocarburants.

Les effets de cette crise alimentaire ont été particulièrement ressentis au premier semestre 2008.
Suite à la hausse des prix des céréales importées, notamment le riz, le froment et ses produits dérivés. L'indice des prix des produits alimentaires a progressé de 9,2% par rapport au premier semestre 2007. En particulier, les prix des produits vivriers considérés comme des substituts locaux des céréales ont crû de 6,3% sous le triple effet d'une offre insuffisante, d'une réorientation de la demande vers les produits locaux et d'un renchérissement des coûts de transport.

Les céréales

Entre 2006 et 2007, la production de maïs a progressé de 8,4% pour s'établir à 1 354 940 tonnes grâce aux conditions climatiques globalement favorable. La filière maïs a bénéficié en outre du concours du Programme National d'Appui à la filière Maïs mis en place en 2005 et quia pour principale cible les petits producteurs. En 2007, le programme a distribué environ 1 500 tonnes de semences améliorées de maïs pour une superficie cultivée de 6 874 hectares et une production supplémentaire de plu de 21 000 tonnes.

La production de riz paddy s'est établie à 98 334 tonnes en 2007, soit une hausse de 10,2% par rapport à 2006. la filière riz enregistré l'entrée en production de l'entreprise Sino Cam, qui a produit 430 tonnes de riz sur une de 43 hectares dans la zone de Nanga Eboko.

Cependant, le Cameroun reste forment dépendant de l'extérieur pour sa consommation de riz. En 2007 les importations de riz se sont élevées à 470 000 tonnes pour une valeur de 96 milliards, contre 429 000 tonnes évaluées à 71 milliards en 2006, ce qui traduit un renchérissement de plus de 23,0% des prix entre les deux années. Les données du commerce extérieur au premier semestre 2008 indiquent plutôt un accroissement de 34,0% du riz importé en glissement annuel. Cette hausse et celle des frais d'approche expliqueraient les surchauffes actuelles sur le marché du riz. En dépit de l'ordonnance de mars 2008 portant suspension des droits de douane et taxes à l'importation de certains produits de première nécessité, les prix de détail du riz de qualité moyenne ont doublé sur le marché, atteignant 23 000 francs le sac de 50 kilogrammes.

Les tubercules

Les productions de manioc, macabo/taro, de pomme de terre, de patate douce et d'igname ont crû en moyenne de 3,5% en 2007. L'appui au développement de cette filière par le programme national de développement des racines et tubercules (PNDRT) s'est poursuivi avec la distribution de prés de 1 900 000 boutures de manioc, 300 000 boutures de patate douces, 12 200 semence aux d'igname et 4,5 tonnes de semences de pommes de terre.

Les féculents

les productions de banane plantain et de banane douce ont enregistré en 2007 des hausse respectives de 4,8% et 8,5% par rapport à l'année précédente pour se situer à 1 800 000 tonnes et 913 000 tonnes. En regard, le programme de relance de la filière plantain mis en place depuis 2003 sur ressource PPTE a distribué près de 3 millions de plants, contribuant ainsi à la d'environ 2 400 hectares de nouvelles plantations.

Les légumes

En 2007, la production de tomates a atteint 682 516 tonnes, en progression de 4,2% par rapport à 2006 ; celle d'oignons s'est élevée à 119 900 tonnes 114 500 tonnes en 2006.

Tableau 8 Production des principales cultures vivrières (en tonnes)
cultures vivrières
2003
2004
2005
2006
2007
maïs
912 281
966 106
11 78 291
1249656
1354940
Riz
47 175
49 958
84 197
84 197
98 334
Mil/Sorgho
573 951
607 814
764485
781304
796926
Manioc
2 047 714
2 092 763
2776787
2837876
2939313
Macabo/Taro
1 103 282
1 127 555
1240037
1267318
1311891
Igname
280 326
286 494
372524
380720
394087
Pomme de terre
139 341
190 071
242481
247816
256152
Patate douce
185 980
190 071
242481
247816
256152
Banane plantain
1 275 362
1 314 898
1670686
1722477
1805697
Banane douce
743 466
797 739
815375
841467
912820
Oignon
71 990
73 718
111838
114552
119897
Tomate
398500
408064
639874
655231
682516
Haricot
193 296
199 868
264794
273798
288446
Arachide
218 087
225 720
353953
366341
387153
Ananas
46 968
48 424
100139
102843
107759
Source : MINADER/DESA
Vu 841 fois Dernière mise-à-jour : mardi, 10 mars 2015 15:48

Articles similaires

bems

Je reste convaincu que pour mieux développer notre pays, nous, camerounais avons besoin non seulement de bien le connaître, mais aussi de mieux nous connaître nous même...