×

Avertissement

Échec du chargement du fichier XML

Environnement économique international

la BAD a pour objectif premier de faire reculer la pauvreté dans ses pays membres la BAD a pour objectif premier de faire reculer la pauvreté dans ses pays membres www.news.mboa.info
La crise financière qui s'est déclarée sur le marche américain des prêts hypothécaires à risque en août 2007, s'est particulièrement aggravée en septembre 2008 avec l'intensification des craintes concernant la solvabilité de certaine banques et autres institutions financières tant américaines qu'européennes. Elle touche désormais tout le système financier mondial. Les autorités Américaines et européennes sont intervenue en fournissant des liquides aux institutions en difficulté et en prenant des mesure pour stabilisais les marché et ramener la confinasse auprès des investisseur. La situation n'est pas totalement assainie et demeure incertaine ; ce qui accentue les risque récession de l'économie mondiale en 2009

L'activité économique souffre de la crise la plus crave qu'aient jamais connue les marchés Financières depuis 1929, de la volatilité des cours du pétrole et de la flambée des prix de denrée alimentaires. Avant l'aggravation de la crise financière, le FMI estimais déjà que l'économie mondiale ralentira sensiblement en 2008 après plusieurs années de croissance vigoureuse. De 5,0% en 2007, la croissance mondiale est estimée à 3,9% en 2008 ; elle est prévue à 3,0% en 2009, niveau le plus bas depuis 2002.

Dans la plupart des pays avances, les prévisions pour 2008 et 2009 sont revues à la baisse. Le ralentissement est plus prononcé au Etats-Unis avec une croissance estimée à 1,6% pour 2008 et prévue à 0,1% pour 2009 ; elle était de 2,0% en 2007. Décélération se poursuit aussi dans la zone euro où le taux de croissance se situe à 1,3% en2008 contre 2,6% en2007 ; il est projette à 0,2% en 2009. Quelques pays de la zone comme l'Italie décroissent ; de 1,5% en 2007, sa croissance passe à -0,1% en 2008 et s'établirait à -0,2% en 2009. Les risques de récession sont également perceptibles au japon dont la croissance, estimée à 0,7 en 2008, serait autour de 0,5% en 2009. Cependant, le rythme d'expansion est toujours soutenu en Chine et en inde ; malgré un léger repli par rapport à 2007, leurs niveaux de croissance seraient respectivement de 9,3% et 6,9% en 2009

La croissance économique de l'Afrique subsaharienne devrait également ralentir en 2008 et 2009, pour s'établir respectivement à 6,1% et 6,3%, contre 6,9% en 2007. Jusqu'à présent, les effets des turbulences financières semblaient s'exercer de manière indirecte par le biais du ralentissement de la croissance et de la volatilité des cours des produits primaires. L'aggravation récente des turbulences accroît le risque d'une diminution des flux en direction de l'Afrique sous forme de capitaux privés, d'envois des fonds des travailleurs immigrés et même d'aide publique au développement.

Les prévisions de croissances sont également révisées à la baisse dans la CEMAC où la croissance du PIB réel passe de 4,5% en 2007 à 5,3% en 2008.

S'agissant des prix, l'inflation a atteint en 2008 des niveaux très élevés dans la plupart des pays. Les tentions inflationnistes persistent malgré le reflux récent des cours du pétrole. La hausse des prix est donc prévue à 3,0% en 2008 à 1,8% en 2009 aux Etats-Unis. Dans la zone euro, le taux d'inflation serait de 3,5% et 1,9% en 2008 et 2009. les hausses des ont été particulièrement ressenties dans les pays émergent et les pays en développement du fait du poids élevé de l'alimentation dans le panier de consommation.

L'inflation s'est également accélérée dans la zone Franc mais moins que dans la plupart des autres régions. Selon le FMI, l'inflation dans la CEMAC serait de 5,9% en 2008.

Quelques indicateurs de performance de l’économie mondiale
Croissance du PIB en %
Historique
estimations
Projections
2006
2007
2008
2009
Economie mondiale
5,1
5,0
3,9
3,0
Etats-Unis
2,8
2,0
1,6
0,1
Zone euro
2,8
2,6
1,3
0,2
Japon
2,4
2,1
0,7
0,5
Grande Bretagne
2,8
3,0
1,0
-0,1
Chine
11,6
11,9
9,7
9,3
Inde
9,8
9,3
7,9
6,9
Russie
7,4
8,1
7,9
5,5
Afrique subsaharienne
6,6
6,9
6,1
6,3
CEMAC *
3,1
4,5
5,3
-
Taux d’inflation (croissance annuelle en %
 
 
 
 
Etats-Unis
3,4
2,9
3,0
1,8
Zone euro
2,2
2,1
3,5
1,9
Sources: FMI (world economies outlook, October 2008) ; *BEAC
 
 
 
 
Cours moyens des principaux produits d’exportation du Cameroun
 
Histoirique
Estimations
Projections
Variation (en%)
 
2006
2007
2008
2009
2007
2008
2009
Café robusta (cens /livre)
70,3
88,3
109,0
92,0
25,6
23,4
-15,6
Cacao ($/ tonne)
1590,6
1958,1
2700,2
2000,0
23,1
37,9
-25,9
Coton (cent/livre)
58,0
63,3
75,0
70,0
9,1
18,5
-6,7
Aluminium ($/tonne)
2573,1
2639,9
2670,9
2300,0
2,6
1,2
-13,9
Banane ($/livre)
682,9
676,9
800,0
750,0
-0,9
18,2
-6,3
Bois en grumes ($/m3)
238,5
268,0
275,0
255,0
12,4
2,6
-7,3
Caoutchouc ($/tonne)
95,6
103,9
133,1
131,5
8,7
28,1
-1,2
Pétrole ($/baril de burent)
65,3
71,1
99,8
68,0
10,6
40,4
-31,9
$/FCFA
522,8
478,5
441,8
476,8
-8,5
-7,7
7,9
Source : FMI, MINFI/DEA
Vu 370 fois Dernière mise-à-jour : mardi, 24 février 2015 12:20