×

Avertissement

Échec du chargement du fichier XML

les réserves naturelles

la faune sauvage du cameroun la faune sauvage du cameroun Cameroun-plus. com

Le parc national de Korup

Erigé en parc national en 1986, le parc national de Korup (PNK) est vieux de plus de 200 ans, s'étend au pied du Mont Cameroun sur une superficie d'environ 125.900 ha. Il est situé le long de la frontière avec le Nigeria à 270 km de Douala et à 125 km de Koumba .

Ce parc est marqué par un climat de type équatorial avec près de 5500 mm de précipitations par an, le cours d'eau Mana ou Ndian traverse le parc. L'une des plus belles attractions est la traversée du dit cours d'eau avec Footbridge construite en 1989 par l'opération Raleigh. Vous découvrirez également des chutes très spectaculaires de juillet à octobre lors des grandes pluies.
En saison sèche, le cours d'eau se sèche et son lit est recouvert de belles pierres noires entre lesquelles pousse une végétation impressionnante.
Ce parc abrite de nombreuses espèces animales parmi lesquelles le chimpanzé (pan troglodytes), le drill (papio leucophaeus ), le chevrotain aquatique ( hyemoschus aquaticus ), le potamochère ( potamochoerus porcus ). L'avifaune est entre autre, représentée par diverses espèces de malimbes , de guêpiers et par le bulbaire huppé. On signale également la présence du picattharte chauve espèce d'oiseau rare et fortement menacée.
On distingue les formations végétales suivantes :
• la forêt dense humide sempervirente de basse altitude• la vieille forêt avec Mesopotran sp
L'un des objectif du parc national de Korup est la conservation de la diversité de la flore. Le sous bois est constitué de différentes espèces telles que :
• L' ancistrogladus Koruensis , espèce que l'on ne retrouve que dans ce parc
• Le Mesopotran sp dont les fruits en maturité servent de jouets aux enfants de passage dans ce parc. Pressé, ces fruits donnent des notes musicale pour enfants et adultes
• Le Zolopia sp qui est un ingrédient utilisé pour faire la sauce, le '' Ndolé '' et plusieurs mets africains et européens.
Vous découvrirez plusieurs autres espèces d'arbres, lianes, plantes aux petits feuillages qui poussent sur les rochers ainsi qu'un campement qui offre une belle vue dans la nature.

La réserve naturelle de Campo Ma'an

Localisé dans la région du sud , la réserve de Campo Ma'a d'une superficie d'environ 264.064 ha a été érigé en parc national en 2000. L'un des objectifs visé est la protection de la diversité biologique de la forêt atlantico-littorale contre les dégâts que pourraient engendrer la construction du pipeline Tchad-Cameroun .
Les principales espèces de mammifères qu'on peut trouver sont : la civette ( viverra civetta ), le situnga ( tragelaphus spekei ), le gorille ( gorilla garilla ), le potachère ( potamochoerus porcus ) . L'avifaune y est riche et variée, le picatharte chauve ( picathartes oreas ) est l'espèce la plus remarquable de cette zone. Une grande variété d'espèces végétales y a été inventoriée parmi lesquelles : l' azobé , ( lophira alata ) et afzelia sp. On peut noter la présence d'autres espèces de plantes de grande importance majeure utilisées en médecine traditionnelle à l'instar du moambe jaune ( enantia chloranta ).

La Réserve de la Biosphère du Dja

Localisée dans la partie du sud-est du Cameroun où règne un climat équatorial, la réserve de la faune du Dja couvre une superficie d'environ 526.000 ha et est délimitée par la rivière Dja . Créée en 1950 comme réserve forestière et de chasse, elle a évolué pour passer de la réserve de la biosphère en 1981 à réserve de faune en 1982 et enfin choisie comme site du patrimoine mondial en 1987 par l'UNESCO. C'est un très bel échantillon de la diversité biologique de la forêt dense Camerouno-congolaise .
Vous y découvrirez :
• La grande faune sauvage dont quelques espèces sont : l'hylochère ( hylochoerus meinertzhageni ), le buffle ( syncerus caffer nanus ), le chimpanzé (pan troglodytes), le hocheur ( cercopithecus nictitans ), le mandill (papio sphinx), le pangolin géant ( manis giganta ).
• 90 espèces d'oiseaux déjà répertoriés parmi lesquels le tr7s rare picatharte chauve
• 160 espèce végétales qui purifient l'air et les poumons.

 

La Réserve forestière des lacs Ossa

Située à Edéa, à la rive droite de la Sanaga , la réserve des lacs Ossa couvre une superficie de 4.000 ha . Elle a été créée le 02 décembre 1948 pour protéger les zones d'immigration des oiseaux aquatiques et des Lamantins ( trichechus senegalenis ). Ces derniers appartenant à la famille des phoques, ne ressemblent ni aux animaux à quatre pattes, ni aux poissons. Ils ont le corps gigantesque et se déplacent sur leur ventre en se projetant vers l'avant. Souvent connu sous l'appellation d'éléphant des eaux, le lamantin adulte peut peser environ deux cent (200) kilogrammes.
La végétation qui entoure les lacs Ossa est un mélange d'espèces végétales telles que le parasolier ( musanga cercroplïdes ), le fraké ( terminalia superba ), l'iroko ( milicia eselsa ) et elle constitue le refuge préféré des oiseaux.
En plus des mamantins , vous y découvrirez aussi des crocodiles nains ( osteolaemus monticola ), des pythons, des tortues à carapace molle etc. des poissons et des rongeurs dont les plus vulgaires sont : l' athérure ( atherurus africana ), l' aulacode ( trynomys swinderianus ), le rat de Gambie ( cricetomys gambianus ).

La Réserve de Faune Douala - Edéa

Soumise à un relief assez plat, interrompu par de nombreux petit cours d'eau et des marécages, la réserve de faune de Douala-Edéa , d'une superficie d'environ 160.000 ha , qui se situe dans un secteur de climat équatorial où la pluviométrie annuelle est de l'ordre de 3000 à 4000 mm/an, a été créée en 1932.
Vous y trouverez des espèces animales à l'instar du Nil ( crocodilus niloticus ), une végétation constituée d' Azobé ( lophira alata ) et d' ozouga ( saccoglottis gabonensis ).
La forêt marécageuse, la mangrove, la forêt inondable et secondaire ainsi que les euphorbiaceaes (plantes produisant une sève blanche à la moindre incision) forment la flore qui rend cette réserve plus attrayante pour les excursions

 

La Réserve forestière des Rumpi Hills

Située dans le département du Ndian, région du sud-ouest et caractérisée par un climat équatorial dont les précipitations annuelles oscillent entre 5.000 et 4.000 mm , cette réserve créée en 1941, est un site touristique d'une superficie estimée à 45.000 ha .
Découvrez sa végétation qui varie en fonction de l'altitude ! cette réserve abrite une partie de la faune des forêts équatoriales notamment : mandrill ( mandrillus leucophaeus ), céphalophe à bande dorsale noire ( cephalophus dorsalis ), céphalophe à flancs roux ou biche cochon ( cephalophus rufilatus ), picatharte chauve ( picathartes oreas ) etc.

 

Vu 1029 fois