×

Avertissement

Échec du chargement du fichier XML

La réserve forestière de la rivière de Mawne

La Réserve forestière est située dans La Région du Sud-Ouest, Département de la Manyu. Ses coordonnées géographiques sont de 5°45'-6°03'N et 9° 24'-9°32'E.

Limites et étendues
La réserve est délimitée au Sud et à l'Est par la Manyu et ses affluents, et au Nord par la Movem , affluent de la Munaya. Le mont Oko ( 1,251 m ) se situe juste au Nord-Est de la réserve. La limite Ouest est formée après une série de petits cours d'eau,affluents de la Cross , de la Manyu et de la Munaya. La réserve est coupée par la Mawne, autre affluent de la Munaya , qui s'écoule d'Est en Ouest.

Relief, Hydrographie, formations géographiques et Sols
Le site se trouve sur le versant inférieur occidental de la zone montagnarde de l'Ouest. Il est orienté vers l'Ouest et fait partie du bassin versant de la Cross. La plus grande partie du site est formée de granites précambriens, avec des régions à roches gréseuses du crétacé dans le Sud, dans la vallée du Manyu. Les Sols sontferralitiques, graveleux et acides.

Climat
La Réserve forestière de la rivière Mawne se trouve dans une zone de climat équatorial atypique à deux saisons. La saison des pluies dure de Mars à Octobre, Septembre étant le mois le plus pluvieux. La moyenne annuelle des précipitations est d'environ 3,200 mm .

Végétation
La Végétation dominante appartient au sous-type de forêt côtière atlantique où les Coesalpiniaceae sont rares. Ce type de Végétation est caractéristique de la Cross etde ses affluents. On le rencontre à une altitude de 500 à 1,000 m avec une prépondérance d'Irvingiaceae.

Faune
La faune de cette réserve est semblable à celle de Takamanda, situé à 20 km à l'Ouest. Bien que peu d'études lui ont été consacrées, les animaux suivants sont susceptibles d'y vivre : Mandrillus leucophaeus, Cercocebus torquatus, Cercopithecus nictitans, C. mona, C. erythrotis camerunensis, C. pogonias, Pantroglodytes, Loxodonta africana cyclotis, Potamochoerus porcus, Cephalophus monticola, C. silvicultor, C. dorsalis et Syncerus caffer nanus.

Peuplement humain, Infrastructures, Activités
La population est surtout concentrée le long des principales routes. On note la présence de gros villages à l'intérieur et autour de la réserve. La route Kumba - Mamfé passe au Sud de la réserve et se poursuit jusqu'au Nigeria. Cette grande route relie Mamfé et La Région du Sud-Ouest à La Région du Nord-Ouest. Il y a une piste d'atterrissage à Besongabang près de Mamfé. Du fait de la proximité de la ville de Mamfé, La chasse est très active dans ce site ; ily a aussi une intense activité de cueillette des produits forestiers secondaires, notamment d' Irvingia gabonensis . La proximité avec le Nigeria favorise également les activités commerciales trans-frontalières.

Statut légal et gestion
La Réserve forestière de la rivière Mawne a été créée en 1956. Sa gestion relève du MINEF, Délégation Départementale de Mamfé.

Problèmes identifiés
La chasse et la cueillette des produits forestiers du fait de la forte pression humaine constituent la principale menace pour la réserve. Il n'y a pas de plan d'aménagement.

Actions prioritaires
Les recommandations de GARTLAN (1989) n'ont pas été réalisées :

- Il faudrait évaluer la situation écologique actuelle de la réserve.

- Prévoir un reclassement de la réserve au cas où ses potentialités

seront jugées satisfaisantes.

- Envisager une répartition de la réserve en zone de production et zone de

protection avec des plans de gestion participative intégrant les populations locales.

 

Auteur : S. Gartlan (1989), Fomete N. T. 1998.

Vu 256 fois Dernière mise-à-jour : samedi, 30 avril 2016 17:53
bems

Je reste convaincu que pour mieux développer notre pays, nous, camerounais avons besoin non seulement de bien le connaître, mais aussi de mieux nous connaître nous même...

Plus dans cette catégorie : « La réserve forestière de Takamanda