×

Avertissement

Échec du chargement du fichier XML

Le gâteau de pistache ( MOUKON MA KONDO )

Ingrédients

2 bols de grains de courge écrasés, un demi kilo de viande sans os, un verre de jus de cuisson de viande, du sel ou des cubes pour assaisonnement, de l`oignon, du piment, un oeuf ou deux s`ils sont petits, des feuilles de bananier flambées ou des feuilles utilisées pour faire cuire des battons de manioc, de la ficelle.

Préparation
Faire cuire la viande dans de l`eau avec du sel et de l´oignon, Mettre dans une terrine les grains de courge écrasés, Ajouter du jus de viande par petites quantités en remuant, Continuer à bien remuer jusqu'à ce que le mélange soit homogène pour obtenir une sorte de pâte. (Elle ne doit pas être liquide), Ajouter la viande. On peut aussi remplacer par le poisson fumé cuit dans l´eau.
Ajouter le sel ou les cubes pour assaisonnement et le piment éventuellement. Bien mélanger. A la fin de la préparation, ajouter l´oeuf battu en omelette. Prendre les feuilles de bananier pavées sur le feu et une assiette creuse (Coumbou). Plier les feuilles en deux et les placer délicatement dans l´assiette de sorte qu´elles prennent la forme de l´assiette. Y verser la patte et ficeler soigneusement. Recouvrir le fond d´une marmite des feuilles de bananiers, et déposer les paquets dessus. Mettre un peu d´eau au fond de la marmite pour faire un bain-marie. Laisser cuire pendant 2 heures environs, en surveillant la quantité d´eau au fond de la marmite : Rajouter de l´eau s´il n´y en a plus.
Servir froid ou chaud, accompagné de bâtons de manioc ou des tubercules de manioc cuit à l´eau, de plantains mûres bouillis ou frits.

Chez les enfants le «Mukon ma Ngondo» rappelle la période des fêtes de fin d´année. Pour les adultes et autres, surtout pour la gente féminine, le Ngond´a Moukon est synonyme du mariage ou du veuvage.
Plat de festin, le Ngond´a Moukon, plus que le ndolè, prend un caractère plutôt coutumier. II est un symbole à plusieurs titres:

MOUKON MAKONDO, UN SYMBOLE
Dans la société traditionnelie Banen, le moukon se prépare à l´occasion des grandes fêtes: Noel, baptême et en particulier mariage et dans un cas de malheur après le deuil d´un époux.

SYMBOLE DANS LE MARIAGE.
Dans le processus du mariage traditionnel, lorsque le futur époux a fini de verser la dot qui lui est demandée, la famille de sa fiancée doit à son tour préparer le moukon à leur belle famille. Ce Moukon qu'on appelle "Moukon wu Embok" doit être aussi gros que le tour de bassin de la belle-soeur la plus grosse. Je vous laisse imaginer ce Moukon qui passera facilement trois jours au feu de bois. Les femmes qui en ont la charge se relayent autour du feu jusqu´à sa cuisson. Et aucune autre personne non désignée n´a accès au coin de cuisson.

Ce Moukon est destiné à la famille du futur époux qui, de manière solennelle, viendra le chercher. Si par malheur ce Moukon n´est pas cuit à point, selon la tradition ancienne, on concluait que la jeune fille n´est pas prête pour le mariage et le mariage était reporté. Mais ces temps sont révolus et l´on tient de moins en moins à certains us et coutumes.

Vu 315 fois